Skip to main content

RECUMO

Grâce au partenariat qui vient d’être signé entre le Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire (SCK CEN) et l’Institut National des Radioéléments (IRE), une solution structurelle a été trouvée à la gestion de l’ensemble des résidus hautement radioactifs issus de la production des radio-isotopes médicaux et entreposés sur le site de l’IRE à Fleurus.

RECUMO - IRE - SCK CEN (2019)

Une technologie de pointe pour la médecine nucléaire

La Belgique est l'un des cinq acteurs mondiaux de la production et de la distribution de radio-isotopes médicaux. Les radio-isotopes médicaux sont des substances radioactives visant à détecter et traiter le cancer. Près de 7 millions de patients peuvent subir un examen médical grâce à la production belge de molybdène 99, l'un des radio-isotopes les plus utilisés en médecine nucléaire pour diagnostiquer le cancer. Le SCK CEN  et l'Institut National des Radioéléments (IRE) collaborent à cet effet. Le SCK CEN  irradie des cibles : des tubes d'uranium d'à peine 16 cm, que l'IRE traite ensuite par voie chimique. Les radio-isotopes médicaux peuvent ensuite être administrés directement aux patients. La production s'accompagne de résidus hautement radioactifs. Ces derniers sont stockés sur le site de l'IRE à Fleurus, mais le stock a approché ses limites de stockage acceptables. Si la limite de stockage est atteinte, la production ne peut pas être garantie.
RECUMO - SCK CEN (2019)

Solution structurelle

Par leur partenariat public-public RECUMO, le SCK CEN  et l'Institut National des Radioéléments (IRE) joignent leurs forces. Le SCK CEN  purifiera les résidus hautement radioactifs actuels et futurs et réduira ainsi le stockage. RECUMO contribue ainsi à la sécurité d'approvisionnement en radio-isotopes médicaux indispensables à la lutte contre le cancer. Le projet RECUMO est réalisé en étroite collaboration avec la Direction générale de l’Énergie du SPF Économie, PME, Classes moyennes et Énergie et sous la supervision de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN). Ils imposent des normes de sûreté et de sécurité nucléaires et contrôlent leur respect le plus strict.

Le projet RECUMO repose sur trois piliers :

  • La production de radio-isotopes par la fission de l'uranium génère de l'uranium hautement radioactif. Ce résidu irradié contient encore des éléments utiles. Dans le cadre de ce projet, le SCK CEN  les purifie et traite les contaminants conformément aux normes belges sur les déchets.

  • Le SCK CEN  produit des isotopes pour détecter et traiter le cancer et d'autres affections (p. ex., thyroïde et poumons hyperactifs). Pour garantir l'approvisionnement mondial en radio-isotopes médicaux, la société s'appuie sur un approvisionnement d'uranium adapté et le bon traitement des résidus d’uranium.

  • Le projet donne un coup de pouce à la non-prolifération mondiale des armes nucléaires. Les résidus sont purifiés à Mol puis transformés en uranium faiblement enrichi.

Renforcez l'équipe RECUMO en tant que :

  • RECUMO SCK CEN (2019)

    Chercheur

    La recherche sur la gestion des matières premières nucléaires et des résidus d'uranium hautement radioactifs a un impact positif sur les personnes, l'environnement et la société. Un projet à long terme tel que RECUMO est donc très valorisant pour les chimistes et physiciens nucléaires.

    Nos offres d'emploi
  • RECUMO SCK CEN (2019)

    Ingénieur

    Les ingénieurs suivent des normes strictes de qualité et de sécurité dans leurs concepts. Ils doivent utiliser tous les aspects de leur expertise pour que notre infrastructure nucléaire puisse résister à tout risque extérieur (inondations, tempêtes, tremblements de terre, etc.).

    Nos offres d'emploi
  • RECUMO SCK CEN (2019)

    Management et support

    RECUMO nécessite une vision à long terme. Les managers et les professionnels du support doivent donc respecter la planification et gérer correctement les budgets. Les laborantins soutiennent la recherche dans un environnement unique.

    Nos offres d'emploi