Skip to main content

Gestion de crise

Mesure permanente de la radioactivité

L’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) est l’agent de surveillance radiologique sur le territoire belge. L’agence gère le réseau TELERAD : plus de 250 stations de mesures qui calculent en permanence la radioactivité de l’air et des eaux de rivières. Des échantillons de l’air, des eaux, du sol et de nourriture sont prélevés et analysés en continu et le SCK CEN contribue grandement au processus. Dès qu’une limite est atteinte, une alarme est déclenchée. À quelle fréquence ? Le secteur nucléaire est tenu de respecter des règles et procédures de sécurité strictes. Le risque d’un incident nucléaire est donc restreint, mais jamais exclu. En cas d’incident ou d’accident nucléaire, la radioactivité peut s’infiltrer dans l’air, les eaux ou le sol. Afin de prendre les mesures qui s’imposent, les autorités doivent être en état d’évaluer correctement la situation.

SCK CEN - Veilige uitbating (2019)

Prendre des mesures en cas d’incident nucléaire

Différents facteurs, tels que les conditions météorologiques, peuvent affecter la dispersion de la radioactivité et son impact radiologique. Le vent souffle le nuage radioactif dans une direction tandis que des particules radioactives peuvent s’infiltrer dans le sol par la pluie. Le SCK CEN accorde une attention toute particulière à ce domaine. L’objectif est de prévoir l’impact sur l’homme et l’environnement et de conseiller dans la prise de mesures de protection.

Notre rôle de conseiller dans les accidents nucléaires

Le SCK CEN soutient les autorités de trois façons différentes.

  • SCK CEN - Crisisbeheersing (2019)

    Mesurer sur place

    En cas d’incident nucléaire, aussi petit soit-il, la Cellule de mesure intervient. Cette Cellule de mesure est une équipe menée par l’AFCN qui effectue des mesures radiologiques. Le SCK CEN fait partie de cette équipe avec les experts de la Protection civile, de la Défense, de l’Institut National des Radioéléments (IRE) et de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA). La cellule organise régulièrement des exercices pour apprendre à maîtriser des procédures spécifiques et pour mettre à l’essai le fonctionnement complet du plan d’urgence. Afin de cartographier rapidement une contamination ou un nuage radioactif, le SCK CEN effectue des mesures dans le ciel (à l’aide drones et/ou d’hélicoptères). Le SCK CEN conseille les autorités dans l’établissement d'une stratégie de mesures.

  • SCK CEN - Crisisbeheersing (2019)

    Prévoir la dispersion

    Les experts du SCK CEN ont développé des modèles de dispersion atmosphérique pour calculer l’impact radiologique d’un incident nucléaire. Ces modèles informatiques tiennent compte de plusieurs facteurs dont les conditions météorologiques et les caractéristiques des particules radioactives émises. Par exemple, l’iode radioactif se dépose en grande partie sur le sol, surtout par temps pluvieux, alors que ce n’est pas le cas des gaz nobles comme le xénon et le krypton. De ce fait, le SCK CEN peut prédire la dispersion au fil du temps. Si des valeurs importantes de radioactivité sont mesurées, les chercheurs sauront par ailleurs déduire la source de la fuite en effectuant le calcul inverse. C’est pourquoi les modèles sont aussi utilisés pour la vérification du respect du traité sur l’interdiction des essais nucléaires.

  • SCK CEN - Crisisbeheersing (2019)

    Analyser l’impact

    Le SCK CEN cartographie tous les facteurs. Quelle radioactivité a été libérée ? Quelle en est la concentration ? Comment cette radioactivité va se propager ? Le SCK CEN traduit ensuite ces facteurs en pratique. Quel taux de radioactivité sera absorbé par la population en respirant les particules ou en ne se protégeant pas ? La chaîne alimentaire sera-t-elle contaminée ? Le SCK CEN analyse l’impact présumé sur le court et le long terme. Sur base de l’analyse d’impact, les experts du SCK CEN proposent des contre-mesures dans le cadre du plan d’urgence fédéral pour protéger la population et l’environnement (ex. éviter d’ingérer certaines cultures alimentaires).

SCK CEN - Crisisbeheersing (2019)

L’expertise grâce aux études d’impact

Lors d’un incident nucléaire ou radiologique, le SCK CEN apporte aide et conseil au gouvernement. Le centre de recherche apporte son expertise acquise au fur et à mesure des études d’impact réalisées. Mais quelles sont-elles ? Ces études permettent au SCK CEN de mieux comprendre le comportement et la propagation des matières radioactives dans l’environnement. Quels processus engendrent cette propagation ? Quel est l’effet du rayonnement sur les plantes ? Pour y voir plus clair, le SCK CEN réalise des expériences en laboratoire et sur le terrain. Ces connaissances sont ensuite compilées dans des modèles scientifiques par les chercheurs du SCK CEN. Les modèles prédisent les doses radiologiques que l’environnement et l’homme absorberont. En outre, nos scientifiques développent aussi des contre-mesures.

Savez-vous comment agir en cas d’incident nucléaire ?

En situation d’urgence, l’exploitant se concentre sur l’aspect technique, alors que les autorités veillent à la protection de la population humaine et de l’environnement. Mais saviez-vous que vous pouviez aussi en limiter les conséquences ? Rendez-vous sur le site www.risquenucleaire.be et découvrez comment vous pouvez vous protéger. « Risque nucléaire » est une campagne de sensibilisation du Centre de crise. Le Centre de crise a lancé cette campagne suite à l’actualisation du plan d’urgence nucléaire national le 6 mars 2018.

SCK CEN - Opleiding bij Academy (2019)

Intéressé(e) par une formation ?

Quiconque souhaitant approfondir le sujet peut s’inscrire pour une formation auprès de la SCK CEN Academy.
Plus d'informations

Partagez cette page