L’AFCN autorise le redémarrage de Doel 3 et Tihange 2

Nuclear Power Plant 

L’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire a décidé d’autoriser le redémarrage des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2. Cette décision fait suite à la remise par Electrabel à l’AFCN de la première version de son rapport final le 17 juillet dernier suivi par la remise des rapports définitifs le 28 octobre 2015. 

Sur base de l’ensemble des inspections, de plus de 1500 tests sur matériaux et des analyses détaillées, Electrabel confirme que l’intégrité structurelle des deux cuves est garantie en toute situation, en fonctionnement normal ou en cas d’accident, et satisfait à toutes les exigences avec une marge de sécurité importante. Le redémarrage des deux réacteurs est donc justifié.

Cette conclusion est basée sur un examen détaillé et documenté, unique au monde, réalisé par une équipe multidisciplinaire constituée d’experts d’Electrabel, de Laborelec et de Tractebel Engineering. Durant toute la durée des travaux, cette équipe multidisciplinaire a collaboré avec différentes institutions reconnues tant en Belgique qu’à l’étranger, dont le SCK•CEN.

Le SCK•CEN a été chargé de mener quatre campagnes d’irradiation de différents échantillons dans son réacteur de recherche BR2. Les indications décelées dans les cuves des réacteurs sont des « défauts dus à l’hydrogène » qui se sont formés lors de la phase de forgeage des cuves. Elles sont donc présentes depuis la construction de la centrale. Les défauts dus à l’hydrogène sont quasi laminaires, c’est-à-dire qu’ils sont orientés parallèlement à la paroi interne de la cuve. Ils sont donc peu soumis aux contraintes mécaniques présentes dans la cuve du réacteur et n’impactent dès lors pas son intégrité structurelle.

Sur base de toutes les inspections réalisées, des tests et expertises complémentaires et des analyses détaillées, l’AFCN a autorisé le redémarrage de Doel 3 et Tihange 2.

Plus d’infos

Veiller à la sûreté de nos centrales nucléaires

Réacteur de recherche BR2