La Ministre Marghem salue l’expertise du SCK•CEN lors de la Conférence de l’IAEA

Le réacteur de recherche BR2 du SCK•CEN a attiré tous les regards lors de la Conférence générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (IAEA), qui s’est tenue à Vienne du 14 au 18 septembre derniers.

Lors de la journée d’ouverture, la Ministre de l’Energie Marie Christine Marghem a rendu visite au stand de la délégation belge et s’est attardée sur la maquette du cœur du réacteur de recherche BR2 et de ses canaux en béryllium. Le BR2 fait actuellement l’objet d’une profonde opération de cure de jouvence qui vise notamment à remplacer sa matrice. Ce refurbishment permettra au BR2, après son redémarrage mi-2016, d’être à nouveau opérationnel pour au moins dix ans et d’assurer son rôle essentiel dans la production de radioisotopes médicaux. Le BR2 représente aujourd’hui quelque 25% de la production mondiale totale du radioisotope le plus utilisé, le molybdène-99, voire jusqu’à 65% en période de forte demande. Une partie de ces radioisotopes est également traitée en Belgique par l'Institut National des Radioéléments (IRE). Après ce refurbishment, le réacteur de recherche pourra produire pas moins de 100% de la demande mondiale.

Les détails de cette opération d’envergure ont été expliqués lors d’un événement spécial tenu en présence de la Ministre Marie Christine Marghem, de Willem Van de Voorde, ambassadeur de Belgique en Autriche, Juan Carlos Lentijo, directeur de la division combustible nucléaire et technologie des déchets de l’IAEA, ainsi que de Eric van Walle, directeur général du SCK•CEN. Lors de cette présentation, Steven Van Dyck, manager du réacteur BR2, a exposé les potentialités étendues offertes par le BR2 nouvelle mouture, tant au niveau de la recherche que de la production de radioisotopes. 

La Ministre Marghem a tenu à souligner le rôle de pionnier joué par le Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire depuis plus de 60 ans, tout en lui donnant son appui pour le futur. « Je suis convaincue que nous allons continuer à jouer un rôle de premier plan dans le développement d’applications nucléaires innovantes. Aujourd’hui, plus que jamais, la Belgique est déterminée à rester à l'avant-garde de l'innovation en technologie nucléaire. »
  IAIEA general conference, ministers Maghem visits the Belgian booth
  De gauche à droite:
Willem Van de Voorde,
Ambassadeur de Belgique en Autriche
Marie Christine Marghem,
Ministre belge de l'énergie
Hamid Aït Abderrahim,
Directeur général adjoint du SCK•CEN