La compétence nucléaire belge honorée au Moyen-Orient

2009-10-28

2009-10-29

Le BENI IMEN (Belgian Nuclear Initiative in Middle East Nations) récemment constitué, participe du 23 au 29 octobre à une mission économique au Royaume d'Arabie Saoudite. Cette mission a pour but de resserrer les liens avec le King Abdul Aziz City for Science and Technology (KACST) et en particulier avec l'Atomic Energy Research Institute (AERI).

Le Centre d'Etude de l'Energie Nucléaire/Studiecentrum voor Kernenergie (SCK•CEN), Belgoprocess (BP) et l'Association Vinçotte Nuclear (AVN), ont fait le choix d'unir leur expertise pour former l'entité BENI IMEN en vue de conseiller le Gulf Cooperation Council (GCC) sur des applications nucléaires pacifiques tant au niveau scientifique que technologique. Il s'agit entre autres du dessalement de l'eau de mer, de la production d'énergie, de la gestion des déchets radioactifs et de la sûreté d'installations nucléaires. Une collaboration est également envisagée sur le plan de la formation en engineering nucléaire et en science.

BENI IMEN a vu le jour il y a quelques mois, à l'issue de la 27ième réunion au sommet du GCC à Riyadh le 9 décembre 2006. A cette occasion, les pays du GCC (à savoir: le Royaume d'Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, le Kuweit, le Qatar, le Bahreïn et le Sultanat d'Oman) ont décidé d'un commun accord de démarrer une étude intégrée sur des applications pacifiques provenant de la technologie nucléaire. Pour ce faire, ils ont fait appel à des experts de l'AIEA et à des partenaires internationaux, dont le SCK•CEN à Mol et Belgoprocess à Dessel.