SCK•CEN organise son premier Fusion Day

2008-11-17

2008-11-17

Le Centre d’études de l’Energie Nucléaire, SCK•CEN de Mol, organise ce 18 novembre 2008 son premier Fusion Day. Le SCK•CEN souhaite par cette voie commenter ses développements réalisés dans le domaine de la fusion nucléaire et dresser le tableau des perspectives d'avenir.

Le Fusion Day a pour but de rassembler les scientifiques et techniciens actifs dans ce domaine de la recherche. Les étudiants intéressés par le sujet ou qui préparent un mémoire, thèse ou post-doctorat en cette matière, sont bien entendu les bienvenus.
Cette journée est également une occasion unique de rencontrer d'autres acteurs (universités, partenaires industriels, centres de recherche) et de tisser les liens nécessaires pour suivre les développements dans ce domaine assez complexe et en pleine évolution.

L'énergie des étoiles sur terre!

Le tritium et le deutérium constituent les combustibles de la fusion nucléaire. L'énergie se crée en fusionnant ces deux éléments. C'est le processus qui a lieu dans le soleil.
Le SCK•CEN se concentre principalement sur les aspects technologiques de la fusion nucléaire. Ses recherches et développements se focalisent sur les matériaux de structure, l'instrumentation avancée et le diagnostic, la robotique en conditions extrêmes et la résistance des composants aux radiations.
Le SCK•CEN a en outre obtenu d'importants résultats dans le domaine de la gestion et de la minimalisation des déchets, du traitement du tritium et des possibilités de recyclage.
Enfin, le SCK•CEN ayant acquis de l'expérience dans les sciences humaines, il étudie également les aspects socio-économiques de la fusion nucléaire.

La fusion nucléaire dispose de tous les atouts pour devenir l'énergie de demain. La technologie cadre en effet dans le développement durable en raison de ses avantages par rapport à l'énergie nucléaire de fission, telle que nous la connaissons en ce moment. La fusion nucléaire offre de meilleures garanties de sécurité et produit moins de déchets radioactifs.

Néanmoins, la fusion nucléaire reste une source d'énergie très difficile à mettre en œuvre. Des centres de recherche du monde entier se sont mis ensemble pour mettre au point cette technologie. Cette collaboration s'est concrétisée dans la construction du réacteur d'essai de fusion ITER, dans le midi de la France. Et la Belgique participe à ce grand projet.