Le SCK•CEN et le Pakistan

2004-02-09

Dans certains articles de presse, le SCK•CEN (Studiecentrum voor Kernenergie - Centre d'Etude de l'Energie Nucléaire) est associé aux activités du Dr Abdul Qadeer Kahn et à la dissémination de secrets atomiques militaires pakistanais à d'autres pays. Dans ce contexte, le SCK•CEN souhaite préciser quelques points:

  1. Le SCK•CEN ne s'est jamais occupé d'activités militaires. La collaboration avec le Pakistan, qui existait dans le passé à une échelle limitée, était strictement limitée aux applications pacifiques de l'énergie nucléaire.
  2. En 1986, le SCK•CEN concluait un accord de collaboration avec la PAEC (la commission de l'énergie atomique du Pakistan). Cet accord fut signé par "Munir" Kahn, président de cette commission et non pas par "Abdul Qadeer" Kahn. Cet accord s'inscrivait dans une politique générale de notre pays pour renforcer la collaboration industrielle avec le Pakistan et ne constituait pas une activité économique pour le SCK•CEN.
  3. Seuls deux stagiaires pakistanais ont résidé pendant quelque temps à Mol dans le cadre de cet accord.
  4. Toute relation entre le SCK•CEN et les organisations suspectes en matière de prolifération nucléaire, est toujours soumise à l'approbation préalable des autorités publiques compétentes.