Skip to main content

Chapitre 1 : 11 mars 2011

Matériel didactique en ligne - Kit pédagogique « La vie après Fukushima »
 

San ichi ichi, ou 11 mars 2011

Le 11 mars 2011, cette date vous dit-elle quelque chose ? En japonais, on dit san (3), ichi (1) ichi (1), 3.11.

Au Japon, nous n'avons pas besoin d'un millésime pour nous aider à nous souvenir de ce qui s'est passé ce jour-là. Le 11 mars 2011, vers 14 h 46 heure locale, le Japon a été frappé par un tsunami, provoqué par un séisme de magnitude 9 sur l'échelle de Richter, au large de la côte nord-est du Japon, Tohoku. Le tsunami a laissé derrière lui une traînée de dévastation et a rayé de la carte des villages entiers. Plus de 15 000 personnes ont perdu la vie. De nombreuses autres ont été portées disparues. Le tremblement de terre est considéré comme l'un des pires de l'histoire du Japon.

Triple catastrophe

Les médias japonais qualifient les événements de mars 2011 de « triple catastrophe », car dans les jours qui ont suivi le séisme et le tsunami, un accident nucléaire majeur s'est produit à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Le raz-de-marée avait en effet inondé les générateurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, située sur le littoral. Du coup, les réacteurs n'avaient pas assez de puissance pour être refroidis. Cela a conduit à une fusion nucléaire, libérant des particules radioactives dans l'environnement. La catastrophe nucléaire de Fukushima est le pire accident nucléaire après Tchernobyl (1986, Ukraine).

SCK CEN Academy_Lesmateriaal-10j-Fukushima_Hoofdstuk1_Newspaper

Exercice

Cherchez dans votre cahier d'exercices (partie 1) le devoir correspondant. Pour cet exercice, utilisez les deux cartes de l'article de journal précédent. Vous pouvez également effectuer l'exercice via ce lien.

SCK CEN Academy Lesmateriaal 10 jaar Fukushima H1 Masako

Rencontre avec Masako

« Bonjour ! Je m'appelle Masako. J'ai 17 ans. Dans les semaines qui ont suivi le 11 mars 2011, mes parents et moi avons été évacués dans des hôtels et des centres d'évacuation à l'extérieur d'Okuma, ma ville natale. Nous avons d'abord déménagé à Aizu Wakamatsu, mais depuis plusieurs années, la ville de Fukushima est mon nouveau chez moi car, depuis l'accident nucléaire, le retour à Okuma est difficile. »

SCK CEN Academy - Lespakket Fukushima - H1 - Kaart

1. Ville d'Okuma

Le tsunami a inondé une grande partie du nord-est du Japon. Ma ville, Okuma, a aussi été durement touchée. En raison de l'accident nucléaire à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi située près d'Okuma, nous avons dû quitter notre ville. Parfois, nous y retournons en voiture, mais je ne reconnais plus ma ville. Quand nous revenons à Okuma, tout semble désert. On ne peut circuler que sur la route régionale. Toutes les autres rues sont fermées en raison des niveaux élevés de rayonnement.

Vers les archives en ligne d'Okuma.

2. Aizu Wakamatsu

Mes parents et moi avons dû évacuer avec toutes les autres familles vivant dans un rayon de 20 km autour de la centrale nucléaire. Par la suite, la zone d'évacuation a été étendue à 30 km. Nous nous sommes retrouvés à Aizu Wakamatsu, une région montagneuse à l'ouest de la préfecture de Fukushima. Là-bas, nous avons vécu dans des abris temporaires. 

3. Ville de Fukushima

Comme mon père a encore de la famille dans la ville de Fukushima, nous y avons déménagé notre famille. Cela fait déjà 9 ans que je vis ici.

Exercice

Cherchez la dose de rayonnement pour les trois villes. Utilisez pour cela la légende de la carte. Notez les valeurs dans votre cahier d'exercices (partie 1) ou faites l'exercice via ce lien.

  • << Retour à la page d'accueil

    Retournez à la page d'introduction de ce kit pédagogique.

    Retour au début

  • Manuel : Chapitre 1

    Pour les enseignants : téléchargez le manuel du chapitre 1 ici.

    Manuel CH1

  • Cahier d'exercices : Chapitre 1

    Pour les élèves : téléchargez le cahier d'exercices du chapitre 1 ici.

     

    Cahier d'exercices CH1

  • Vers le chapitre suivant >>

    Cliquez sur le chapitre suivant : CH2 - Ma vie après Fukushima.

    Vers le chapitre 2

Partagez cette page