Skip to main content

Déchets nucléaires : science et éthique

Les applications et technologies nucléaires soulèvent de nombreuses questions éthiques. L'une des questions les plus complexes concerne la décision relative à la gestion et à l'élimination des déchets radioactifs. Que penseront les générations futures de notre décision ? Quelle serait une décision juste ?

La déesse grecque Thémis est le symbole de cette question. Elle personnifie la justice et porte un bandeau sur les yeux. Dans le débat sur les déchets nucléaires, il symbolise également l'impossibilité de savoir exactement de quoi sera fait l'avenir.

Le stockage des déchets nucléaires. Quelle est notre responsabilité envers les générations futures ?

  • Garantir que les gens ne seront pas affectés par les déchets nucléaires à l'avenir ou leur donner la possibilité de prendre leur propre décision ? La science examine les deux options, mais ne peut nous aider à choisir. Il s'agira toujours d'un choix éthique.

    Nous ne pouvons que faire de notre mieux pour faire le bon choix, démocratiquement. Tenant compte de tous les points de vue et opinions. Notre prochaine tâche consiste à essayer d'expliquer aux gens du futur pourquoi nous avons pensé que c'était ce que nous pouvions faire de mieux.

    Cette option ne semble pas très concrète, mais en même temps, c'est le meilleur moyen de ne pas reporter notre responsabilité sur l'avenir.

  • Les scientifiques disposent aujourd'hui de solutions techniques pour stocker les déchets de manière sûre et permanente pour l'avenir. Il n'y a aucune garantie que rien ne se passe mal. Pensez à des matériaux qui, de manière inattendue, commencent à se comporter différemment, ou à un stockage qui est accidentellement endommagé par de futures activités industrielles.

    Il y a aussi des scientifiques qui pensent qu'il existe des solutions autres et meilleures que le stockage définitif de tous les déchets nucléaires.

    Le choix de cette réponse n'est donc pas du tout évident.

    Vous réfléchissez encore un peu ?

  • Plusieurs camps se dessinent ici. Certains scientifiques étudient aujourd'hui des technologies qui permettront de réduire la durée de vie des déchets radioactifs. D'autres scientifiques et philosophes pensent que nous n'en savons pas encore assez et que nous devons attendre de meilleures idées.

    Il y a aussi la vision opposée selon laquelle nous ne devons pas remettre les choses à plus tard, car nous sommes responsables des problèmes que nous causons.

    Le choix de cette réponse n'est donc pas du tout évident.

    Vous réfléchissez encore un peu ?

Partagez cette page