Radioactivité: toujours et partout

L'exposition médicale

En Belgique, l'exposition médicale au rayonnement ionisant représente plus de 95% de l'exposition totale à des sources de rayonnement non naturelles. Le reste provient d'autres applications, comme l'énergie nucléaire ou des retombées de tests atomiques durant la guerre froide et après l'accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl. L'exposition médicale dépend fortement d'une personne à l'autre et est fonction du nombre et du type d'examens que l'on subit.

Chaque belge subit annuellement 1 à 2 radiographies. Dans 14% des cas, il s'agit d'un scan CT. Par cette technique, l'ordinateur rend une image médicale détaillée, mais la dose de rayonnement reçue est très importante.
Outre l'imagerie médicale, il y a aussi la médecine nucléaire, qui administre au patient une substance radioactive. A l'extérieur du corps, la répartition de la substance dans le corps est mesurée afin que les spécialistes disposent d'une bonne image du fonctionnement des organes.
La radioactivité permet aussi de traiter le cancer. Le succès de cette radiothérapie dépend de la précision avec laquelle on peut diriger les rayons destructifs sur les tumeurs sans endommager les tissus sains.

 

Plus d'infos: Protection de l'homme et de l'environnement 

Plus d'infos: La santé