Radioactivité: toujours et partout

Le rayonnement cosmique

Outre les substances radioactives dans notre environnement et dans notre corps, le rayonnement naturel comprend le rayonnement cosmique. Depuis l'espace, notre planète est bombardée par des particules à grande vitesse. Certaines de ces particules partent du soleil, mais la plupart sont étrangères à notre système solaire.

Nous distinguons le rayonnement cosmique primaire et secondaire. Le rayonnement primaire est constitué de particules issues en droite ligne de l'espace et qui se dirigent vers la surface terrestre sans l'atteindre, en raison de l'atmosphère protectrice. De par l'interaction du rayonnement primaire avec l'atmosphère, survient un rayonnement secondaire qui lui nous parvient en partie. Ce processus engendre aussi d'autres substances radioactives comme le tritium et le carbone-14.
Plus on monte dans l'atmosphère, plus le rayonnement cosmique devient intense. La dose encourue redouble environ chaque 1,5 km. Trois à quatre vols transatlantiques aller-retour, correspondent à l'exposition annuelle moyenne au rayonnement cosmique en Belgique: 0,35 millisieverts par an.

 

Plus d'infos: Dans l'espace