Le SCK•CEN ouvre une nouvelle salle d’urgence

2019-06-13

Le Centre d'Étude de l'Énergie Nucléaire (SCK•CEN) a inauguré avant-hier le tout nouveau bâtiment EME écoénergétique, et la salle d'urgence rénovée qui s'y trouve. Une soixantaine de personnes étaient présentes à l’ouverture officielle, parmi lesquelles Frank Hardeman, le directeur géneral de l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN).

Fin 2018, le Centre d'Étude de l'Énergie Nucléaire (SCK•CEN) achevait la construction du EME. « EME est l’abréviation d’EMergency, Medical & MEasurement. Une référence aux trois services qui y sont hébergés : le service médical, le service de mesure de basse radioactivité et la salle d'urgence » explique Eric van Walle, directeur général du SCK•CEN.

Ce projet de construction a été murement réfléchi. « En 2012, nous avons commencé à répertorier tous les besoins et attentes des différents services. Cet inventaire devait façonner nos plans de rénovation initiaux pour le bâtiment actuel, mais nous avons abandonné cette idée. Un nouveau bâtiment était une meilleure solution permettant plus d’espace et de modernité. » explique Eric. Le service médical dispose désormais d'équipements de haute technologie et les laboratoires du service de mesure de la basse radioactivité ont été réaménagés. « L’aménagement a été adapté au processus complet : de l'échantillonnage à l'analyse. Une attention particulière a été portée à la surveillance permanente de certains paramètres tels que l'oxygène, la température, l'humidité et l'atmosphère. » explique Davy Dehaen, coordinateur de construction (SCK•CEN).

Salle d'urgence

La pièce maîtresse du bâtiment écoénergétique est la salle d’urgence. « Dans la salle d'urgence, tous les acteurs se réunissent pour, en cas d'incident, consulter rapidement, prendre des mesures et communiquer. L’évaluation périodique de la sécurité a montré que la salle d’urgence actuelle devait être rénovée » explique Fernand Vermeersch, chef du Service interne de prévention et de protection du travail. Contrairement à la salle d'urgence actuelle, les membres de la cellule de crise ne sont plus dans une seule grande salle. La nouvelle salle d'urgence est divisée en différents locaux distincts. « Les membres de la cellule de crise peuvent mieux se concentrer, mais ils sont physiquement rassemblés pour pouvoir se concerter rapidement. » Le SCK•CEN organise des exercices dans la salle d’urgence à intervalles réguliers.

« Avec la mise en service de cette salle d'urgence, le SCK•CEN franchit une étape importante dans la modernisation de son infrastructure de gestion de crise. Grâce à cette infrastructure, le SCK•CEN peut mieux remplir ses obligations légales en matière de sureté, même dans des situations d'urgence. Cet investissement du SCK•CEN est conforme aux attentes de l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire pour améliorer en permanence et continuer à investir dans la sureté des salariés, de l'environnement et des riverains », déclare Frank Hardeman, directeur général de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (FANC). Wim Caeyers, Bourgmestre de Mol ajoute: « Le SCK•CEN et toutes les autorités, y compris les autorités communales, partagent la même préoccupation : répondre rapidement et de manière adéquate aux situations d'urgence. Nous sommes donc heureux que SCK-CEN investisse massivement dans l'infrastructure moderne nécessaire pour assurer un suivi professionnel des événements en cas d’incident. La communication avec le monde extérieur et la coordination des mesures à prendre par l’institution se feront également à partir de la nouvelle salle d'urgence. Ces infrastructures vitales doivent être à jour à tout moment et disposer de toutes les fonctionnalités requises. » 

Ruban coupé

Le mardi 11 juin eut lieu l’ouverture officielle. Eric van Walle, directeur général du SCK•CEN, et Hildegarde Vandenhove, directrice de l’institut Environnement, Santé et Sureté, ont officialisé l'ouverture en coupant le ruban. Une fois à l'intérieur, les personnes présentes ont été invitées à prendre un verre et une collation, puis à assister à une visite du bâtiment. Wim Caeyers, bourgmestre de Mol, ajoute : « Le SCK•CEN et tous les gouvernements, y compris les autorités municipales, partagent la même préoccupation dans les situations d'urgence. Nous sommes donc ravis que le SCK•CEN investisse massivement dans des infrastructures modernes nécessaires pour surveiller les événements de manière professionnelle en cas d'urgence. La communication avec le monde extérieur et la coordination des mesures à prendre par l'institution se feront également à partir de la nouvelle salle d'urgence. Une telle infrastructure vitale doit être à jour en permanence et doit disposer de toutes les fonctionnalités requises. »

Revue de la presse

 

2019-06-12 Gazet van Antwerpen ‘Sneeuwwitje’ waakt over kernveiligheid van ons land
2019-06-11 Made in Kempen
SCK neemt nieuwe noodplankamer in gebruik 2019-06-11 RTV SCK kan nucleair incident opvolgen in gloednieuwe noodplankamer 2019-06-11 Belga Studiecentrum voor Kernenergie opent nieuwe noodplankamer