Mise à jour du réacteur BR2

Le réacteur de recherche BR2 s’apprête à subir une profonde opération d’entretien et de modernisation qui durera jusque mi-2016. Les différents systèmes et composantes seront remplacées à titre préventif afin d’assurer une exploitation sûre et efficace.

Comme toute grande infrastructure nucléaire en Belgique, le réacteur BR2 fait lui aussi l’objet de l’évaluation décennale de sûreté. En préparation de la prochaine évaluation, le SCK•CEN lançait ainsi il y a trois ans un examen systématique de son installation, avec une analyse des risques de tous les systèmes, structures et composantes du BR2, en prêtant une attention toute particulière à l’impact du vieillissement sur la sûreté. L’impact de ce vieillissement sur la disponibilité et l’efficacité du BR2 a également été pris en compte.

Afin de pouvoir utiliser le réacteur de manière sûre et efficace pour la prochaine décennie, le SCK•CEN a décidé de remplacer à titre préventif la matrice de béryllium (voir figure). Cette matrice forme le cœur du réacteur et se compose de 79 canaux pouvant contenir des éléments fissiles, barres de contrôle et diverses expériences. En parallèle, une série d’actions de maintenance et de modernisation ont également été définies à titre préventif. Cette mise à jour vise non seulement à garantir la fiabilité, mais aussi un entretien plus efficace. En comptant la mise à jour fin des années ’60, il s’agit de la quatrième grande opération de maintenance et de rénovation du BR2 et du troisième remplacement de la matrice du BR2.

Le démontage du réacteur a débuté mi-mars 2015 avec le retrait du combustible et des expériences. L’actuelle matrice de béryllium sera ensuite enlevée. Cette opération durera jusqu’en août 2015. Après les inspections et vérifications nécessaires, la nouvelle matrice pourra être placée dans le réacteur début 2016, après toutes les inspections et vérifications nécessaires. Les travaux dureront au total environ 16 mois. Le réacteur sera opérationnel d’ici mi-2016, date prévue du démarrage du premier cycle d’exploitation avec la nouvelle matrice.

Le réacteur BR2 est l’un des plus grands producteurs de radioisotopes médicaux. Le SCK•CEN a donc veillé à prévenir bien à temps la communauté internationale de producteurs afin de leur permettre d’adapter leur planning de production. Il est donc fort peu probable que des problèmes d’approvisionnement surviennent. Le timing de cette mise à jour du BR2 est aussi motivé par la baisse attendue de la capacité mondiale de production dès 2016. Le SCK•CEN sera alors prêt à assurer la production de radioisotopes médicaux de manière durable.

Plus d’infos sur le BR2