Production de radio-isotopes médicaux

Plusieurs journaux ont publié ce matin un article sur des rumeurs concernant un différend survenu dans les négociations sur la sûreté nucléaire menées par les Etats-Unis, l'Europe et la Russie. Suivant ces rumeurs, les Etats-Unis envisageraient de ne plus fournir l'uranium utilisé dans le réacteur BR2 du Centre d'Etude de l'Energie Nucléaire pour la production de radio-isotopes médicaux.

Le SCK•CEN n'est pas associé directement à ces négociations, ni à la livraison par les USA d'uranium pour la production d'isotopes. Le matériau irradié par le SCK•CEN dans le réacteur BR2 est en effet livré par le client qui assure lui-même le traitement du matériau après son irradiation.

Les déclarations de l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire, suivant lesquelles les négociations entre les USA, l'Europe et la Russie connaissent une évolution positive, correspondent par ailleurs aux signaux qui nous parviennent.

Le Centre d'Etude de l'Energie Nucléaire ne dispose pour l'instant d'aucun élément indiquant qu'il y aurait un impact sur la production de radio-isotopes dans le réacteur BR2.

BR2 reactor in operation