Tony Lahoutte remporte le prix 'Prof. Roger Van Geen' du SCK•CEN

Le 23 octobre 2014, la remise du Prix Van Geen a eu lieu au Centre d’Étude de l’Énergie Nucléaire.

Cet année, le prix était attribué au :

Prof Tony Lahoutte

Chef du Service de Médecine nucléaire à l’Hôpital universitaire de Bruxelles
Professeur agrégé à la VUB

Le jury décerne le Prix Van Geen au Professeur Lahoutte pour son travail sur la création d’une image moléculaire avec des nanobodies.
Ce travail contribue à l’oncologie et à l’étude des maladies cardiovasculaires et des inflammations.

Tony Lahoutte Scientific Award
De gauceh à droite: Prof Dr Paul De Knop, recteur du VUB, Prof Dr Derrick P. Gosselin, président du conseil d'entreprise du SCK•CEN,
Prof Tony Lahoutte AZ VUB, Prof Dr Eric van Walle, directeur-général du SCK•CEN, Prof Dr Dirk Ryckbosch, UGent

 

L’imagerie moléculaire faisant usage de nanocorps

L’imagerie moléculaire est destinée à l’étude des phénomènes moléculaires et cellulaires chez les sujets vivants intacts. Actuellement, l'imagerie nucléaire est la méthode la plus sensible et la plus précise en matière d’imagerie moléculaire. Elle requiert l’administration d’une sonde marquée avec un radioisotope. Au cours des cinq dernières années, nous avons développé des nanocorps radiomarqués pour les applications d’imagerie moléculaire.

Les nanocorps sont des protéines recombinées qui sont dérivées d’un type particulier d’anticorps présents dans le sang des camélidés (lamas, chameaux, etc.). Contrairement aux anticorps conventionnels qui sont présents dans tous les mammifères, il manque chez les camélidés une chaîne légère aux ‘anticorps à chaîne lourde’ (HCAbs). Les HCAbs se lient à des structures étrangères par un domaine unique nommé VHH. Ce VHH (également appelé ‘nanocorps’) peut facilement être produit en grandes quantités dans des bactéries ou des levures, il est très stable et se lie à l’antigène avec une grande affinité et spécificité. Étant donné qu’ils sont très petits, les nanocorps pénètrent efficacement dans des tissus denses et les nanocorps non liés sont rapidement éliminés.

Par conséquent, les nanocorps radiomarqués montrent un contraste spécifique très élevé à l’emplacement de la cible dès 1 heure après leur administration. La recherche a fourni des résultats substantiels (20 publications et 3 demandes de brevet) en vue du développement de nouveaux traceurs d'imagerie moléculaire basés sur les nanocorps, avec des applications en oncologie, et dans le cadre de maladies inflammatoires et cardiovasculaires. Ce travail a formé la base de la translation ‘du laboratoire au chevet’ du nanocorps 68Ga-anti HER2 : le premier nanocorps testé cliniquement pour l’imagerie moléculaire de l’expression HER2 chez des patients porteurs d'un cancer du sein.

 

SCK•CEN Scientific Award “Prof. Roger Van Geen”

La promotion de la recherche scientifique dans le domaine de l’énergie nucléaire est l’une des priorités du Centre d’Étude de l’Énergie Nucléaire belge (SCK•CEN). Le parrainage du SCK•CEN permet au Fonds flamand de la recherche (FWO), en coopération avec le Fonds de la Recherche Scientifique (F.R.S.-FNRS), de subventionner le prix scientifique « Prof. Roger Van Geen ». Ce prix scientifique de € 12 500 est remis tous les deux ans à un chercheur postdoctoral pour une recherche académique exceptionnelle dans le domaine de l’énergie nucléaire ou de la radiation ; ce prix doit également stimuler la collaboration entre les universités belges, les instituts de recherche et le SCK•CEN.

Tant la recherche axée sur la technique que les études des aspects socio-économiques de l’énergie nucléaire peuvent postuler pour ce prix. Le travail soumis doit cadrer avec les sujets de recherche du SCK•CEN ou présenter un lien potentiel avec ceux-ci.

Prof. Roger Van Geen (1935-1995)

Le professeur Roger Van Geen a obtenu une licence en sciences naturelles et un doctorat en Sciences à l'ULB. Il fut par la suite, professeur d'université et doyen à la faculté des Sciences et Sciences appliquées de la VUB où, il devint recteur en 1974.  Sous son rectorat, le centre hospitalier-universitaire de la VUB vit le jour. Il décida également de la construction du centre oncologique et de l'hôpital des enfants.

En 1975, le professeur Van Geen devint membre du Conseil d'Administration du SCK•CEN et successivement administrateur délégué en 1989 et président en 1991. Le professeur Van Geen marqua de son empreinte les ambitions scientifiques du SCK•CEN et contribua sensiblement à la construction d'un grand réseau de relations internationales. Il fut également un bâtisseur de ponts au niveau politique et des sciences humaines.