Le SCK•CEN renforce son corps de sapeurs-pompiers avec un puissant véhicule d’incendie

En présence du service d’incendie de la zone Campine et de plusieurs corps de sapeurs-pompiers de la région, le service interne d’incendie du Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire a présenté son tout nouveau véhicule d’intervention. Une acquisition de taille officiellement baptisée par Eric van Walle, directeur-général du SCK•CEN, et par Paul Rotthier, bourgmestre de Mol.

La nouvelle autopompe dernier cri du service interne d’incendie du SCK•CEN peut contenir à bord pas moins de 2500 litres d’eau et 300 litres de mousse et renferme un matériel complet anti-incendie et de sauvetage. Cette nouvelle acquisition cadre avec la nouvelle politique du SCK•CEN en matière de sécurité. Si son corps de sapeurs-pompiers restait auparavant cantonné à un rôle d’accompagnateur, il dispose désormais du matériel et des connaissances suffisants pour intervenir seul en attendant l’arrivée du service public d’incendie.

Pour réussir ce changement de cap radical, le SCK•CEN a investi en trois ans quelque 800.000 euros en matériel, infrastructure et formation. Renforcé, son service d’incendie compte aujourd’hui 21 pompiers - dont une femme - supervisés par un commandant professionnel. Des volontaires qui suivent d’ailleurs la même formation que les pompiers professionnels. Grâce à ces investissements important, le fonctionnement du service interne se calque donc totalement sur celui des services publics. En raison de la nature des activités menées sur le site du SCK•CEN, le corps des sapeurs-pompiers s’est également spécialisé en risques chimiques et nucléaires et en techniques de sauvetage en haute altitude et en profondeur.

Sur les conseils du service des pompiers de Mol, le SCK•CEN a en outre considérablement renforcé son système anti-incendie dans ses quelque 335 hectares de bois, en en facilitant notamment l’accès par la construction de nouveaux ponts et routes. Pour garantir un approvisionnement en eau suffisant, six réserves d’eau ont été creusées. Deux quais spéciaux ont également été récemment aménagés afin de permettre aux véhicules d’incendie de pomper rapidement de grandes quantités d’eau dans le canal de Bocholt-Herentals. Toute cette nouvelle infrastructure sera prochainement testée lors d’exercices organisés avec les confrères de Mol et de Geel. La collaboration entre les services de pompiers ne s’arrête d’ailleurs pas là. Suite aux recommandations formulées par l’AFCN dans le cadre des ‘stress test’, un plan d’action commun a été mis au point pour une série de scénarios spécifiques comme un incendie de kérosène.

 

demo fire truck

demo fire truck

demo fire truck