Le CERN et le SCK•CEN unissent leurs forces pour développer des accélérateurs de particules

Le Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire (SCK•CEN) et l’Organisation européenne pour la Recherche nucléaire (CERN) ont décidé de collaborer étroitement dans le développement d’accélérateurs de particules de haute intensité. Les deux centres de recherche ont signé un accord de coopération le 28 octobre dernier à Genève.

Parallèlement à plusieurs universités belges, le Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire est impliqué depuis un certain temps déjà dans les projets de recherche du CERN. Les deux centres de recherche ont à présent décidé de consolider ce partenariat dans un accord de collaboration portant sur la technologie des accélérateurs et des sources de spallation. Cet accord concerne plus spécifiquement le développement de l’accélérateur de haute puissance développé par le SCK•CEN dans le cadre du projet MYRRHA et pour les sources de spallation de l’infrastructure HIE-ISOLDE du CERN et ISOL@MYRRHA du SCK•CEN. Pour rappel, MYRRHA est une infrastructure de recherche multifonctionnelle se composant d’un réacteur sous-critique piloté par un accélérateur de particules.

Basé à Genève, le CERN fait figure d’autorité mondiale en matière d’accélérateurs. Au travers de nombreux partenariats belges et européens, le Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire a quant à lui bâti une véritable expertise dans le domaine de la technologie des systèmes pilotés par accélérateurs, en particulier autour de l’amélioration de la fiabilité du faisceau de protons des accélérateurs à haute puissance.

Les deux centres de recherche vont à présenter pouvoir partager leurs connaissances et expériences en matière d’accélérateurs linéaires de haute intensité, mais aussi de développement de cibles à haute puissance pour la production de neutrons hautement énergétiques et de radio-isotopes lourds tant pour HIE-ISOLDE qu’ISOL@MYRRHA. Mise sur pied dans le cadre du projet MYRRHA, l’infrastructure de recherche ISOL@MYRRHA est destinée à mener de nouvelles expériences en interactions fondamentales, physique nucléaire et atomique, physique du solide, biologie et pour les applications médicales.

Dans le cadre de cet accord de coopération, le SCK•CEN peut désormais faire appel à l’infrastructure de pointe du CERN. Les deux instituts de recherche se sont également engagés à s’échanger des équipes de chercheurs.

CERN accelerator
© CERN